Comment choisir son lieu d’investissement ?

Les  années 90 et la première partie des années 2000 ont été  des périodes propices à l’investissement immobilier. Le marché a globalement très bien performé dans son ensemble.

En revanche depuis quelques années, les difficultés économiques  (certains diront la « crise ») ont eu comme conséquence, des évolutions très différentes des marchés de chaque ville.

Les gros titres des revues  patrimoniales,  du  style « l’immobilier s’effondre » ou « surchauffe dans l’immobilier » servant à attirer l’œil du lecteur, n’ont aucune pertinence. Pour savoir analyser les tendances du marché immobilier avant d’investir, 3 principes s’imposent :

-l’immobilier a un cycle long, une période de référence de 15 à 20 ans, nous semble judicieux

-l’analyse ne doit pas être faite sur un marché national mais au niveau d’une agglomération, d’une ville, voire d’un quartier…

-le bon sens doit être remis au cœur du processus d’analyse et de décision d’investir.

Des critères de bon sens  s’imposent:

Au contraire du choix de l’emplacement de sa résidence principale (guidé par l’affect et les goûts de chacun), la qualité d’un investissement immobilier repose sur 2 fondamentaux :

  • Un marché locatif durablement dynamique
  • Une ville ou une agglomération durablement attractive

C’est donc l’emplacement du bien, et la qualité de cet emplacement dans le temps qui sont les critères clefs d’un investissement réussi.

  1. un marché locatif dynamique:

Le solde démographique (nombre d’habitants arrivant sur le secteur- nombre d’habitant partant) et l’évolution du marché de l’emploi sont deux piliers d’un marché locatif actif.

  1. une ville attractive:

L’attractivité de la ville se mesure grâce à un faisceau de critères :

-Nombre d’étudiants

-Nombre de touristes

-Implantation et création d’entreprises

– les facilités de déplacement

– les projets d’infrastructures

– les Offres culturelles et loisirs

– la qualité du patrimoine immobilier

Ces 2 points sont les garants de la bonne location et de la valorisation à terme de votre biens.

Dans une France où les loyers stagnent depuis 2011 et baissent en 2015 Bordeaux continue de voir ses loyers augmenter.