HO ! HO! HO ! LES DECLARATIONS SONT ARRIVEES !

Il est venu le temps…de remplir votre déclaration de revenus et digérer le montant de l’addition. A l’heure où vous découvrirez la somme due, vous penserez peut-être à rouvrir cette News Letter sur le thème de la défiscalisation que vous aviez lu rapidement entre deux rendez-vous en vous disant que de toute façon vous n’aviez pas le temps d’y penser et que ce genre de dispositif n’est de toute façon pas rentable. Vous vous rappellerez de ce cousin éloigné qui s’est fait avoir il y a 10 ans sur une opération à Roubaix…

Ok, mais nous , on ne vous proposera pas Roubaix (nous n’avons rien contre cette ville, ce n’est juste pas notre secteur de prédilection pour différentes raisons…).

Pour vous faire gagner du temps, nous allons le plus rapidement possible, vous (re)présenter les différentes solutions (n’allez pas chercher la News Letter, vous l’avez très certainement déjà jetée aux oubliettes).

Pour les contribuables subissant une lourde fiscalité, il existe les solutions suivantes:

 

MONUMENT HISTORIQUE

  • > déduction sans plafonnement des travaux de rénovation  sur les bénéfices fonciers puis sur le revenu global. 
  • > report de l’excédent du déficit global sur les 6 années suivantes.
  • > intérêts d’emprunt et frais assimilés déductibles des revenus.
  • > engagement de location nue pendant 3 ans sans limitation de ressources des locataires ni plafond de loyers.
  • > durée de conservation obligatoire de 15 ans.
  • > impact fiscal puissant: jusqu’à 80% de la quote-part travaux
  • > régime non soumis au plafonnement des niches fiscales

Pour un logement acquis en 2019, une dépense de travaux supportée en 2019 s’imputera à 100% sur les revenus de la même année

Notre coup de cœur :

Réhabilitation d’un Hôtel particulier dans le centre historique de Angers du T1 au T4 duplex, à partir de 170 304€ (foncier: 56 945€, travaux 113 359€)

 

 

 

LOI MALRAUX

  • >  réduction d’impôts de 30 % du montant des travaux effectivement supportés
  • >  Plafond  global de 400 000 € de travaux sur 4 années
  • >  Réduction d’impôts puissante pouvant générer jusqu’à 120 000 € de réduction d’impôts sur 1 à 4 années
  • >  Report de l’excédent éventuel de réduction d’impôts sur les 3 années suivantes
  • >  Impact fiscal immédiat sur l’imposition des revenus de l’année de la dépense
  • >  Hors plafonnement des niches fiscales
  • >  Investissements immeubles patrimoniaux en cœur de ville dans les quartiers vivants et commerçants

 

Notre coup de cœur :

ST GERMAIN EN LAYE, « Pavillon LOUIS XIV » 26 appartements, du T1 au T4 à partir de 250 000€ (50% de travaux).

 

 

 

 

DÉFICIT FONCIER

  • > les déficits fonciers sont déductibles du revenu global du bailleur dans la limite annuelle de 10 700 €, à l’exclusion cependant de la fraction de ces déficits qui provient des intérêts d’emprunt.
  • > la fraction du déficit qui est supérieure à 10 700 € (ou qui provient des intérêts d’emprunt) est imputable sur les revenus fonciers des 10 années suivantes
  • > L’imputation des déficits fonciers n’est acquise définitivement que si l’immeuble concerné est mis en location jusqu’au 31 décembre de la 3ème année qui suit l’imputation.

 

Il y a d’autres coups de cœur et d’autres solutions, loi PINEL, loi De Normandie, location meublée… Nous nous tenons à votre disposition pour discuter plus largement de votre situation et vous proposer une solution adaptée à votre fiscalité, à votre envie de vous constituer un patrimoine ou de préparer votre retraite..

Et n’oubliez pas, nous ne facturons pas d’honoraires pour nos conseils et notre suivi. Nous sommes directement rémunérés par nos partenaires immobiliers.